Non au fichage des journalistes par Monsanto

Après les révélations de France 2 et du Monde, la SDJ de Radio France dénonce le fichage illégal de plus de 200 personnes en 2016, dont la moitié sont des journalistes, par un cabinet de lobbying mandaté par l’agrochimiste Monsanto, propriété du groupe allemand Bayer depuis 2018.
Un fichage destiné à « recenser » leurs positions personnelles sur le glyphosate : « alliés », « alliés potentiels à recruter », « parties prenantes à éduquer », « parties prenantes à surveiller ».
Six journalistes de Radio France sont concernés par cette pratique inadmissible et illégale.
La société des journalistes de Radio France apporte tout son soutien aux confrères et consœurs fichés, et rappelle qu’informer en toute indépendance est un droit et un devoir chers à notre profession et à notre mission de service public à laquelle nous sommes particulièrement attachés à Radio France

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *