Revendication de l’incendie des locaux de France Bleu Isère : la SDJ réagit

La SDJ de France Bleu condamne fermement l’incendie volontaire qui a  endommagé les locaux de France Bleu Isère à Grenoble lundi, et réagit à la revendication ce mercredi d’un blog anarcho-libertaire dénonçant “les industriels d’hypnoses collectives, contre les fabricants de subjectivités consentantes à la société existante”.

Les auteurs de ce texte n’ont probablement jamais écouté France Bleu Isère ou lu ses reportages sur Internet. Sans doute n’ont-ils jamais entendu les auditeurs qui s’y expriment, les reportages aux quatre coins du département et ses émissions de service public.

France Bleu est une radio publique de proximité, d’information, d’entraide, qui n’a pas l’habitude d’être prise pour cible. Ses équipes (journalistes, animateurs, techniciens, standardistes, personnels administratifs) sont présentes dans des territoires parfois désertés par toute autre forme de service public. Elle représente, pour certains auditeurs, un lien social, un rempart contre la solitude.
France Bleu a pour vocation d’informer tout le monde au plus près, à la radio et sur le numérique. C’est la mission qu’elle réalise en toutes circonstances, attentats, intempéries, mouvements sociaux. Et en toute liberté, sans accepter aucune pression, d’où qu’elle vienne.

La SDJ de France Bleu apporte tout son soutien à l’équipe grenobloise et la félicite pour sa réactivité. Les émissions à la radio ont repris depuis Grenoble à peine quinze heures après le sinistre, grâce à l’hospitalité des confrères de France 3 Alpes.

Jamais France Bleu Isère n’a reçu autant de témoignages de soutien, c’est une défaite pour ceux qui ont cru lui porter préjudice. Le service public radiophonique répond à une exigence de continuité qui ne rompra jamais devant les menaces en tout genre et leurs plus basses exécutions.

La SDJ de France Bleu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *