France Bleu-France 3 : premières expérimentations, premières maladresses

C’est une consigne dans le cadre du rapprochement France Bleu-France 3 : organiser des débats diffusés par les deux chaînes. L’un des premiers exemples donne matière à réflexion.

Le thème : la légitime défense. Un mois avant un procès médiatisé. « Mais, nous précise l’encadrement, « sans faire le procès avant le procès ».

En plateau l’avocat du prévenu dans ce fameux procès, avec pour contradicteur un avocat de la Ligue des droits de l’Homme.

L’avocat des parties civiles au procès n’est pas convié et, sans surprise, s’en est offusqué publiquement.

Courrier aux rédactions et menace de faire de cette émission un incident d’audience. Il a aussi refusé de répondre aux journalistes du service public en amont du procès, avant de revenir à nos micros pendant l’audience.

Les deux rédacteurs en chef ont répondu par un courrier commun en assumant l’émission et son casting.

Thématique sensible, invités, éventuelles conséquences : tout cela aurait dû être débattu en amont avec les deux rédactions dans leur ensemble.

La SDJ de France Bleu n’est pas opposée par principe aux coopérations avec France 3. Mais un minimum de concertation avec les équipes s’impose.

Il est aussi important que les projets soient portés de manière équitable par les deux chaînes.

La SDJ attend de la direction de France Bleu des consignes claires pour les expériences à venir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *