Chef de guerre et bataille d’audience

Emmanuel Macron s’est exprimé dimanche soir sur BFM-TV et Mediapart. Il s’agissait de sa première intervention publique depuis la décision de la coalition, à laquelle appartient la France, de mener des frappes en Syrie.

Or, la diffusion de cette interview par les autres médias a été soumise à des conditions très strictes : pas de diffusion moins d’une heure avant la prise de parole initiale, durée limitée à une minute jusqu’à la fin du direct, utilisation de 10mn maximum ensuite,…

Si on peut tout à fait comprendre la volonté d’un média de soigner l’exclusivité dont il bénéficie, voire le féliciter d’un tel scoop, il est toutefois étonnant qu’un président de la République – et chef des Armées – accepte de se plier à ces règles, alors qu’il s’agit, ici de s’exprimer sur un pouvoir régalien, qui engage tout un pays.

La SDJ de Radio France ne peut que regretter que la parole présidentielle, qui devrait ici être publique, parce que sur un sujet grave, soit soumise à des enjeux d’audimat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *