Décision du CSA au sujet de Mathieu Gallet

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a décidé de démettre Mathieu GALLET de ses fonctions de PDG de Radio France.

S’il n’appartient pas à la SDJ de Radio France de commenter ce choix, il est difficile de ne pas s’interroger sur la réalité – à tout le moins sur la définition – de l’indépendance du groupe public d’audiovisuel, et du CSA, quand l’exécutif annonce publiquement sa volonté de voir le PDG de Radio France quitter ses fonctions. Et quand l’ouverture d’une procédure par le garant de notre liberté et de notre indépendance se fait au lendemain de cette manifestation médiatique.

Le « respect de la neutralité et du pluralisme » s’applique à tous les journalistes du service public de l’information. Cela fait partie de nos missions. Mais le respect de ces règles déontologiques ne peut être à sens unique. Et l’intervention du politique ne peut qu’instiller le doute sur notre liberté de ton et d’action.

Cette prise de position intervient par ailleurs dans un calendrier tout sauf anodin. Une réforme de l’audiovisuel public a été annoncée pour les prochains mois. Et se prépare donc désormais en l’absence d’interlocuteur pour représenter nos radios, pour défendre nos métiers et le travail de toutes nos rédactions. Cette situation est clairement de nature à fragiliser Radio France.

Alors que s’ouvre une période d’incertitudes pour notre entreprise, et de changements qui pourraient modifier en profondeur nos méthodes de travail et nos offres éditoriales, la SDJ réaffirme donc avec force sa vigilance sur le sort réservé à Radio France, à ses salariés et à notre liberté éditoriale dans le cadre de la réforme à venir. Et rappelle l’impérieuse nécessité de garantir l’indépendance de ses antennes. Nos rédactions comme nos auditeurs méritent cette considération.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *