Chamboule-tout à France Inter: la SDJ sera très vigilante

La SDJ de France Inter prend acte du départ de Jean Marc Four de la Direction de la Rédaction et de son remplacement par Catherine Nayl.

Elle regrette que la décision ait été annoncée le plus tard possible, vendredi 22 décembre, à 18h15, rappelant que cette méthode est devenue récurrente sous cette présidence.

La SDJ espère vivement que le professionnalisme de Catherine Nayl servira France Inter, dont les résultats sont excellents depuis plusieurs mois, quelques soient les supports d’écoutes.

La SDJ note que Mme Nayl a fait l’essentiel de sa carrière à la télévision, dans le privé. Elle s’interroge sur ce profil et espère que la ligne éditoriale de France Inter ne sera pas remise en cause.

La SDJ questionne aussi le choix d’un énième recrutement externe à Radio France, dans un contexte budgétaire extrêmement tendu et alors que Radio France dispose d’un vivier de plusieurs centaines de journalistes.

La SDJ s’étonne par ailleurs de la création d’un département des affaires internationales. Si elle peut comprendre l’utilité d’améliorer la coordination du traitement de l’actualité internationale et de son réseau de correspondants à l’étranger, elle redoute une fusion déguisée des rédactions, sans concertation des journalistes, à l’image de ce qui a été fait pour le service des sports.

La SDJ s’inquiète enfin de l’usage systématique de l’expression “média global” dans les annonces des postes pourvus ces derniers mois. Avec la nomination d’une professionnelle de la télévision privée à France inter et la création d’un troisième service commun à toutes les antennes de Radio France, cette expression interroge.

La SDJ de France Inter sera très vigilante dans les prochains mois afin de sauvegarder l’indépendance éditoriale de France Inter. Elle se fera le relais de tout malaise dans la rédaction.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *