Soutien à notre confrère agressé en reportage

DR

Ce mardi 19 décembre, un banal reportage s’est soldé par l’agression de notre confrère, reporter en résidence à Aubenas pour France Bleu Drôme-Ardèche. Un vigile d’un grand hypermarché lui a aspergé du gaz lacrymogène à quelques centimètres de l’œil. Agression gratuite selon les images filmées par nos confrères de France Télévisions, c’est clairement le vigile qui va vers le journaliste et non l’inverse.

Quelques minutes plus tôt, il couvrait une opération de militants anti-OGM dans les rayons du magasin. Son travail d’observation et de prise de son avait déjà été perturbé par le service d’ordre de l’enseigne. Le vigile avait effectivement le droit de lui demander de couper le micro dans l’enceinte du magasin. Mais nous considérons que ce droit ne justifie en aucun cas la poursuite agressive de notre confrère, sur le parking du magasin, avec emploi d’une bombe lacrymogène.

Le SDJ France Bleu apporte tout d’abord son soutien absolu à notre collègue, journaliste expérimenté et grandement apprécié, comme le prouve la réaction immédiate de la rédactrice en chef de France Bleu Drôme-Ardèche. Nous souhaitons à notre confrère le meilleur rétablissement physique et surtout psychologique parce qu’on ne sort jamais indemne d’une agression dans l’exercice de son métier.

Cette affaire intervient au terme d’une année 2017 éprouvante pour la profession. En particulier au printemps lorsque certains responsables (?) politiques exhortaient leurs militants à exprimer une haine des journalistes.

La SDJ France Bleu condamne donc cette violence subie par notre confrère en Ardèche et rappelle, puisque besoin est, que notre métier est bien de transcrire une parole plurielle et libre des multiples composantes de la société .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *